Guinée/ L’apport historique de KPC dans le football Guinéen

by Kolazine / il y a 4 mois / 0 Commentaires
#

Conakry 28 juin 2017 Les différents résultats obtenus par nos équipes nationales sur le plan international- double qualification du Syli cadet en coupe d’Afrique des Nations au Gabon, en coupe du monde en Inde – la double qualification des Juniors en coupe d’Afrique en Zambie, après 38 ans, et sa participation à la coupe de monde en Corée du Sud, la victoire du Syli national Senior sur les éléphants de Côte d’ivoire le 9 juin passé à Bouaké voire la bonne prestation du Horoya AC en coupe de la CAF font dire à certaines personnes que le football Guinéen est de retour sur la scène continentale.
Des supporters de nos équipes nationales qui ne demandent que ça en rêvent. Un travail à encourager. De l’enthousiasme légitime. Malgré tout la pratique du football est des plus difficiles en Guinée.
Tous les observateurs avertis du football Guinéen savent, pertinemment, que ces bons résultats de nos équipes nationales et de nos clubs ne peuvent suivre que si certaines conditions élémentaires de pratique de ce sport sont résolues et de façon définitive.
Et parmi ces conditions élémentaires, il y’a les infrastructures sportives, les stades tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. A part le vieux stade du 28 septembre, son annexe et l’annexe du stade de Nongo et le stade de la mission revêtus de pelouse et des gazons synthétiques, y’a rien de praticable dans le pays.

Ce que l’histoire retiendra

Kerfalla Camara KPC qui est l’actuel président de la ligue guinéenne de Football professionnel a fait de la réalisaion des gazons synthétiques sur 12 stades de notre pays la priorité. Toute chose qui peut mettre les jeunes Guinéens dans les conditions optimales de pratique de leur sport préféré.
De tout ce qui est fait ou en train d’être fait au nom du football Guinéen, c’est le plus grand projet et le plus utile pour le football Guinéen. Si l’on veut aider notre football, le principal trou qu’il faille boucher. Avoir des stades conventionnels aux normes internationales permettant à notre championnat de franchir un palier. KPC set son équipe s’attèlent à combler ce déficit.
Il est évident que c’est une promesse du président de la République à la jeunesse Guinéenne, mais fallait trouver quelqu’un qui puisse matérialiser le projet.
Et c’est KPC qui rentre dans l’histoire du football en s’engageant à doter les préfectures de Coyah, Télémélé, Kindia, Labé, Boké, fria, Sangarédi, Kankan, Siguiri, Faranah, N’Zérékoré, Guéckédou. Dubréka, de gazons synthétiques.
Déjà, au début du mois de juin 2017, une équipe technique composée d’experts du domaine et des commis de la ligue Guinéenne de football professionnel a effectué des missions de fouilles du sol de ces stades choisis afin de préparer les cahiers de charges pour la pose de ces gazons.
Partout où la mission s’est rendue, c’est l’espoir traduite par une véritable ferveur populaire des jeunes qui étaient des oubliés du football Guinéen. Le président KPC dont la promesse est une parole d’Evangile, compte rétablir ces jeunes dans leur droit. Celui de pratiquer du football sur des pelouses normales comme dans tous les pays du monde. Depuis que la Guinée est indépendante en 1958, c’est la 1ère fois que des gazons synthétiques seront posés sur 12 stades à l’intérieur du pays.
Dirigeants, encadreurs, footballeurs et supporters savent que le Tallon d’Achille du football Guinéen reste le manque de stade. Et ce déficit de stade a de lourdes conséquences sur les performances réelles des footballeurs Guinéens.
Non seulement les calendriers des entrainements et des compétitions sur les stades disponibles sont conçus de façon non équitables entre les clubs, mais surtout y’a des clubs qui ne s’entrainent que les matins alors que les joueurs qui sont jeunes ne vont plus à l’école pour ne pas rater les entrainements de leurs clubs. Très sérieux.
Celui qui nous évite tous ces désagréments, désormais, n’est-il pas entré dans l’histoire du football Guinéen avec grand H ? Mille fois oui ! Après les grandes pluies, il est prévu que des jeunes Guinéens soient formés à la pose et à l’entretien de ces gazons dans les préfectures choisies. C’est connu le pragmatisme du président de la ligue pro fera le reste.
KPC est aussi le président du Hafia Football club de Conakry, le 1er club triple champion d’Afrique, le plus connu de la Guinée. Mieux, le club que toute la Guinée a supporté en poussant les footballeurs à se surpasser, sur tous les stades du continent jusqu’à la consécration continentale, a produit le seul ballon d’or Africain du pays, Chérif Souleymane.
En somme, le président du club légendaire Hafia FC, est entrain d’écrire, en lettres d’or, un autre pan de l’histoire de notre sport roi à travers ces gazons. Ça c’est la jeunesse Guinéenne férue de cuir rond qui l’affirme.
Le double apport historique de KPC dans le football Guinéen, la reprise du Hafia FC y’a 4 saisons et le gazon à venir sur 12 stades, est connu de tous. Ça se passe de commentaires.
Marco Ibrahim

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire