Politique : Pagaille encore ce matin sur l’axe Cosa-Bambéto

by Kolazine / il y a 109 mois / 0 Commentaires
#

Suite à la récente manifestation de l’opposition ce lundi 13 Avril 2015, les populations de ce tronçon ont été encore réveillées ce mercredi matin par des attaques de voyous et autres badauds qui sèment la loi, s’empennant à de paisibles citoyens. Hier par exemple, plusieurs personnes se sont vues retirer leur bien : Téléphones, ordinateurs, argent et bien d’autres objets de valeurs, principalement au camp carrefour non loin du carrefour Cosa.

Très tôt ce matin, ces badauds ont encore pris le contrôle de la route, empêchant la circulation qui reprenait pourtant timidement. La peur au ventre, les femmes forcent la situation pour se rendre au marché. Sur la route, des enfants ont improvisé des matchs de football.

Une situation presqu’unanimement condamnées par des citoyens que nous avons rencontrés. Aliou est commerçant, il réside sur cet axe : « Nous sommes fatigués de ces violences. On n’arrive même pas à nous rendre au travail. Je pense que si on n’aime son leader, on doit suivre ses ordres. S’il dit marcher, vous marchez, mais s’il vous dit arrêter, vous arrêtez. Mais ces gens profitent de la situation pour voler les citoyens. Ce n’est pas normal. »

Un autre de renchérir : « Les parents sont responsables de cette situation parce que leurs enfants s’attaquent aux gens sous leurs nez et ils ne disent rien. Et après c’est pour se plaindre que leurs enfants ont été arrêtés. J’en appelle au sens de responsabilité de l’Etat et de l’opposition à trouver un terrain d’entente pour arrêter ces violences »

C’est pour autant dire qu’avec ce nouveau bras de fer, la banlieue de Conakry va renouer et peut être pour longtemps avec les démons de la violence dont les conséquences vont être chèrement payées par les citoyens.

Amadou Keita










Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.