Environnement : Comment redonnez vie à nos déchets ? Des exemples concrets à la COP 21

by Kolazine / il y a 101 mois / 0 Commentaires
#

Dans le village de la COP, outre les négociations, on apprend aussi de très bonnes choses. Telle que le recyclage de nos déchets. Dans tous les halls, devant chaque stand, se trouve des poubelles recyclées à base des cartons jetés sur lesquelles, il est marqué ‘’Redonnez-vie à vos déchets’’, a-t-on remarqué.

A chaque endroit, se trouvent trois poubelles différenciées par la couleur et par les dessins. Dans la poubelle de couleur bleu, on y jette tout ce qui est papier. Celle de couleur jaune est mise en place pour les déchets plastiques (verre, bouteilles et autres récipients) et la couleur marron quant à elle, redonne vie à tous les autres déchets tels que les aliments. Cela amène les utilisateurs à automatiquement faire le tri des déchets. Un exercice banal et parfois contraignant pour des pays non habitués. (Abstenons-nous de dire le nom d’un quelconque pays).

Représentant l’Association des journalistes pour le développement durable de Guinée (AJDD-Guinée), Mamadou Samba Bah estime que : « c’est une bonne idée qu’on pourra reproduire en Guinée où la capitale même reste très sale. Pour un début, on pourra installer de telles poubelles dans les écoles, les ménages puis ensuite penser aux moyens de les recycler. Puis qu’après la collecte des déchets, l’autre problème qui se posera est celui de la transformation ».

Pour exemple, on y rencontre sur place à Bourget, à l’intérieur du village de la COP, des animaux réalisés en matériaux recyclables. C’est une initiative de la ministre française de l’Ecologie, Ségolène Royal qui a été fait par Gad Weil, créateur d’art de rue. Appelés ‘’les animaux de l’Arche de Noé’’, ils interpellent l’humanité sur sa responsabilité face aux changements climatiques.

Pour rappel, l’Arche de Noé, selon la religion, était le navire construit sur l’ordre de Dieu pour sauver le prophète Noah comme l’appelle la communauté musulmane, sa famille élargie ainsi que toutes les espèces animales contre une inondation qu’il allait provoquer. Des scientifiques considèrent ce déluge comme étant la première catastrophe naturelle de l’humanité.

Un autre exemple, c'est celui des sacs recyclés offerts à tous les participants de la Conférence sur les changements climatiques. Marqué dessus ''ceci était un pull'', il est traité et fabriqué en France.

Ce sont de très belles initiatives, à faible coût qui peuvent servir d’exemple pour la Guinée dont les rues sont transformées en décharge d’ordures. Cela peut permettre au pays d’accroitre l’économie et de faire face au problème de l’employabilité des populations à la base. Une autre manière de limiter l'exode rural et l'immigration clandestine.

Mame Diallo, envoyée spéciale de Guinéenews©, à Bourget, Paris.







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.