Interview : Honorable Ben Youssouf Keita : « L’objectif de Bah Oury, c’est faire imploser l’UFDG, contester le leadership de Céllou Dalein, s’affilier au RPG-ARC-EN CIEL... »

by Kolazine / il y a 99 mois / 0 Commentaires
#

C’est désormais un secret de polichinelle, rien ne va plus au sommet de l’UFDG, l’union des forces démocratiques de Guinée. Première force politique de l’opposition, ce parti traverse actuellement le désert. A l’origine, une descension entre les responsables du parti et leur premier vice-président. Mais exclu du parti, Mr Bah Oury ne veut pas se laisser faire et depuis multiplie les critiques et accusations. On assiste à des déclarations et des contre-déclarations dans la presse. Mais que reproche-t-on concrètement à Bah Oury, nous avons rencontré Honorable Ben Youssouf Keita député UFDG à l’assemblée nationale guinéenne. Lisez plutôt.

Kolazine.com : Honorable ben Youssouf Keita Vous êtes députés UFDG à l’assemblée nationale et par cela, vous êtes un observateur de la scène politique guinéenne. Justement, dites nous dans l’ensemble que retenez-vous de la situation politique dans le pays

Honorable Ben Youssouf Keita : Rien ne me surprend car la politique c’est un changement perpétuel et surtout en politique, on doit s’attendre à des embuches, des obstacles et des peaux de banane. C’est un combat de bonne guerre tant qu’il n’ya pas de perte en vie humaine. Actuellement, c’est un secret de polichinelle, la scène politique guinéenne ne se porte pas bien parce qu’il y a de gros problèmes au sein des grands partis tant à l’opposition qu’à la mouvance.

Kolazine.com : Et justement vous faite bien de rappeler l’inconstance dans l’environnement politique dans le pays. Et justement, aujourd’hui, tout le monde sait que rien ne va plus au sein de l’UFDG, votre parti, principalement entre les responsables notamment El hadj Céllou Dalein Diallo et Mr Bah Oury qui ne se chauffent plus au même bois. A cette allure, est-ce qu’on peut dire que l’UFDG n’est pas loin de l’implosion ?

Honorable Ben Youssouf Keita : C’est trop dit, tout grand parti doit s’attendre à des zones de turbulence. Nous sommes en train de passer cette zone de turbulence. La force de notre parti, la grandeur de notre parti démontrera par notre capacité de nous en sortir de cette zone de turbulence. On n’a qu’un seul principe, c’est de respecter notre statut et notre statut et notre règlement intérieur. N’importe qui sort de ce cadre, se verra frappé par les articles prévoyant de sanctionner un tel comportement qui que tu sois, du premier responsable au dernier militant, tous sont soumis aux mêmes principes, aux mêmes règles.

Kolazine.com : A vous êtes entendre, on comprendrait que vous parler du feuilleton Mr Bah Oury. Et justement peut-on savoir comment l’UFDG est en train de gérer cette question alors que Bah Oury réclame la paternité de l’UFDG.

Honorable Ben Youssouf Keita : On est en train de gérer ça avec la plus grande sérénité. Notre chance est que celui qui est en conflit avec notre règlement intérieur et nos statuts est effectivement le fondateur même de ce parti. Mais il est assied sur sa branche qu’il est en train de siller il sait que les problèmes du parti doivent se discuter en interne. On ne vient pas les exposer à la place publique. C’est un parti démocratique, ce n’est pas la pensée unique, tous les courants idéologiques sont admis seulement ça se discute en interne. Mr Bah Oury s’est lui-même mis hors-jeu, il s’est lui-même exclu du parti. Ce qu’il pouvait faire, c’est de porter plainte à la justice au lieu de passer par la méthode forte.

Kolazine.com : Mais au-delà qu’est ce que vous reprocher concrètement à Mr Bah Oury. Est-ce que c’est le fait comme vous le dites d’avoir enfreins vos règles. Il ya pas d’anguilles sous roches ?

Honorable Ben Youssouf Keita : Mr Bah en France, il a crée lui-même sa cellule de communication, il est allé l’encontre des principes du parti en faisant des déclarations à l’emporte-pièce contre les décisions admises déjà par le conseil d’administration du parti. Pour cela, il a été suspendu et la suspension a été levée après une fois arrivée à termes. Ensuite, il a été reçu par le président Alpha Condé lors de sa visite en France. Au cours de cette visite, il ya eu un deal entre Mr Alpha Condé et Bah Oury. L’UFDG n’ayant pas été informée de cette décision n’a pas apprécié.

Kolazine.com : Vous parlé de deal qui aurait été passé entre le président Alpha Condé et Bah Oury. Peut-on savoir de quel genre ?

Honorable Ben Youssouf Keita : Le deal, c’est qu’il rentre en Guinée et qu’il fasse ce qu’il est en train de faire maintenant. Tout ce qu’il est train de poser renforce le camp adverse de l’UFDG. Alors que l’UFDG est la principale force de l’opposition. Après son entretenir avec le président de la république, nous avons vu un changement radical chez Bah Oury. Lui qui était un des fervent critique du pouvoir s’et subitement transformé en appréciateur des actes posés par le régime. Bah Oury reconnait la légitimité de ce que nous avons contesté parce que les élections de 2015 ont été tout sauf transparentes ensuite Mr Bah Oury a publiquement présenté ses excuses à l’UFF pour propos certains propos que l’UFDG aurait tenu alors que tout le monde sait que si l’UFR est aujourd’hui là où elle est sur le plan politique, c’est grâce à l’UFDG surtout au niveau de l’assemblée nationale. Nous ne pensions pas qu’il y a un problème comme ça entre l’UFR et l’UFDG. Mr Bah Oury, par son comportement a montré qu’il n’est plus dans l’esprit du parti qu’il a lui-même crée.

Kolazine.com : Vous ne faites pas de cadeau à Mr Bah Oury mais des observateurs de la scène politique guinéenne pensent que l’UFDG n’a pas fait assez pour soutenir l’homme pendant son temps d’exil a Paris d’autres pensent qu’il a été tout simplement abandonné par le parti et que c’est ce qui explique en partie ce revirement.

Honorable Ben Youssouf Keita : Je m’inscris en faux contre cette allégation car, j’ai eu la chance d’être à Paris avec Céllou Dalein pour rencontrer Bah Oury que j’ai côtoyé. Pourquoi depuis 2010 en 2015 et nous sommes en 2016, Bah Oury ne s’est pas plein sauf en 2016 après sa rencontre avec le président de la république à Paris que tout cela est sorti comme de la poche d’un magicien. C’est parce qu’il y a du non-dit, il y a une stratégie bien cachée pour un objectif inavoué. Nous le connaissons, c’est pour faire imploser l’UFDG, c’est pour contester le leadership de Céllou Dalein Diallo, récupérer le parti, s’affilier au RPG-ARC-EN CIEL et éliminer complètement l’opposition en Guinée. Mr Bah Oury a reçu le soutien du parti. Notre éducation ne nous permet pas de dire à la place publique ce que nous faisons de manière discrète. Mr Bah Oury n’a pas été abandonné.

Kolazine.com : Mr Bah Oury disait il n’y a pas longtemps que la solution à l’UFDG était que l’équipe dirigeante actuellement parte. Il les accuse de manque de clarté dans la gestion des finances et des biens du parti. Il a également parlé de prise en otage du parti par cette même équipe, c'est-à-dire celle El hadj Céllou Dalein. Il a promis en fin de mettre tout en œuvre pour que cette équipe parte qu’elle ne travaillerait pas en conformité avec les idéaux du parti.

Honorable Ben Youssouf Keita : Personne n’est éternelle à son poste et la politique est un changement perpétuel. Dans un parti démocratique comme le notre, les critiques sont admises pourvue que ces critiques soient étayer de preuves. Si Mr Bah Oury était venu au niveau parti poser ses griefs, montrer les preuves, je serais le premier à le soutenir.

Kolazine.com : Pour l’instant vous pensez que ce n’est pas le cas ?

Honorable Ben Youssouf Keita : Ce n’est pas du tout le cas

Kolazine.com : Honorable Ben Youssouf de nous avoir accordé cette interview

Honorable Ben Youssouf Keita : C’est à moi de vous remercier. Merci.

Interview réalisée par Amadou Keita

Tel : 620-606-1720/662-6546993







Commentaires