Interview : Lazzi du groupe Roots of peace : « Root of Peace n’est ni Banlieuz’art, ni Instinct Killer …»

by Kolazine / il y a 47 mois / 0 Commentaires
#

Le groupe Root Of Peace est sans doute celui qui va cartonner en Guinée dans les mois à venir, déjà, ses morceaux promo passent en boucle dans toutes les boites de nuit de la capitale. Lazi et Zidma qui sont les deux membres de Root Of Peace, sont beaucoup sollicités à travers des interviews par les medias de la place. C’est pourquoi cette semaine, par l’entremise de leur producteur, Abraham Lincoln, PDG de Guinée Sécurité, nous avons tendu notre micro à Lazzi de son vrai nom Abdoulaye Soumah, l’un des membres de ce groupe. Dans cet entretien qu’il a bien voulu nous accordé, Lazzi nous parle entre autres de la création de Root Of Peace, de leur album et de la musique urbaine de Guinée. Bonne lecture.

Parlez nous de ce groupe ?
Root of peace se traduit en français racine de la paix, c’est un groupe composé de deux membres notamment, Zid Lax et Lazzi. Nous faisons de la musique urbaine à savoir, le reggae, la dance hall, le RNB et d’autres genres musicaux.
Le groupe root of peace a été créé en 2009 mais avant, Zidma et moi étions déjà des bons amis, des frères depuis à la FAC. Donc la musique est venue trouver que l’amitié était déjà scellée, raison pour la quelle on n’a jugé nécessaire de nommer le groupe root of peace. Pour la petite histoire, je vous rappelle que nous étions des danseurs et on évoluait dans les quartiers, mais un jour on n’a décidé de créer notre propre musique et danser dessus afin de faire vibrer le monde avec. Et c’est de là que tout est parti.
Quel était le nom de votre groupe en cette époque de danseurs que vous étiez ?
Non, c’était des trucs du quartier où on faisait des battles, donc Zidma faisait du smeuf et moi je faisais du radical.
Dites moi depuis 2009 à nos jours, est ce que vous avez participez à certaines compilatons ?
Je vous informe qu’on vient à peine de participer à une compilation « Homicide one readdim »
qui n’est pas encore disponible, mais qui arrive bientôt.
C’est qui l’initiateur de cette compil ?
L’initiateur de cette compil c’est Iyatagui production, GBS et Grenoble, une structure basée dans cette ville française.
Citez-moi les noms de quelques artistes qui font partie de cette compil ?
Les têtes d’affiche vous avez Takana Zion, Banlieuz’art, Instinct Killer, Singleton, Exploss du collectif 2HR, pour ne citer que ceux là.
Beaucoup de personnes aujourd’hui disent que vous imitez Banlieuz’art et Instinct Killer, quelle réponse vis-à-vis de ce constat ?
Les gens sont libres de dire ainsi, mais ils doivent aussi comprendre que Root of peace n’est ni Banlieuz’art, ni Instinct Killer. Root of Peace c’est Zidma et Lazzi. Dans tous les cas, si on nous compare à des groupes qui ont plusieurs albums sur le marché et qui ont fait vibrer le public guinéen, je pense que nous qui ne sommes qu’à 5o% de notre boulot, ne ferons que nous réjouir. Parce que Laissez- moi vous dire ce que les gens écoutent en ce moment, ne sont que des singles et non l’album.
Mais est ce que vous êtes en préparation par rapport à votre album ?
L’album est en cours, comme je vous le disais tantôt, les 50% du travail sont déjà faits, tout ce qui reste encore, c’est le mixage et le mastering.
Vous faites votre album dans quel studio ?
Dans différents studios notamment, chez RAS Condel, chez Bouba à Djajeff et certains travaux dans notre room studio, avant de les transporter ailleurs pour être corriger par certains ingénieurs de sons.
Est-ce qu’on peut avoir une idée sur la coloration de cet album qui arrive ?
Comme Root Of Peace est un groupe de la musique urbaine et qui veut taper fort, vous verrez donc tous les styles dedans, là je vous le promets.
Il sera composé de combien de titres ?
Je ne peux pas vous dire exactement le nombre de titres, mais il y aura du lourd inch’Allah.
Qui est votre producteur ?
La production est gérée par Abraham Lincoln, le PDG de Guinée Sécurité qui est entrain de mettre tous les moins possibles pour la bonne réalisation de cet album et pour une grande visibilité. Vous le constater d’ailleurs étant journaliste culturel toute la com qui est entrain d’être faite autour.
On peut quand-même retenir que la sortie est programmée pour l’année 2015 ?
La sortie officielle n’est pas encore fixée. Pour le moment nous suivons notre plan de communication, mais la décision finale quant à la sortie de l’album revient au producteur et au manager.
Est-ce qu’il y’à des featuring qui sont prévus dans cet album ?
Oui il y’aura des featuring, on n’est qu’à 50% du boulot, donc au fil du temps on pourra inviter des gens qui vont participer. D’abord on n’a fait un featuring avec Mohamed Diaby que les gens ont kiffé et celui avec Petit Kandia est en cours aussi. Il y’a également d’autres surprises qui arrivent et on aimerait vraiment que les gens écoutent à 70% minimum les Root Of Peace.
Que pensez de l’évolution de la musique urbaine de Guinée ?
Je peux dire que la musique urbaine de Guinée est prometteuse et elle pourra bien aller de l’avant. Il suffit seulement de croire en ce que nous faisons et de croire à nos artistes. Aujourd’hui partez dans les boites de nuit, la musique guinéenne y est beaucoup consommée, donc si les autorités poussent les artistes guinéens comme le font celles du Nigéria, on pourra vraiment grandir.
Qu’est que vous avez fait à l’université ?
Bon Abdoul Mazid Bah (Zidma) est ingénieur informaticien et moi j’ai fais maintenance informatique en même temps j’ai fais une année et six mois en marketing et communication.
Vous avez quelque chose à rajouter ?
Si j’ai quelque chose à dire, c’est de remercier le bon Dieu, remerciement aussi aux gens qui sont entrain de nous aider en particulier Abraham Lincoln qui ne cesse d’aider la jeunesse guinéenne, Frends Communication qui nous accompagne toujours et surtout nos parents qui nous ont laissé exercé ce métier. C’est pourquoi je prie le bon Dieu pour eux et pour toujours.
Propos recueillis Samba Marco








Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire