Disqualification de l’équipe U17 de la Guinée : Ce qui s’est réellement passé …

by Kolazine / il y a 5 mois / 0 Commentaires
#

Conakry, Guinée : Une incroyable histoire de « falsification » de dates de naissance de deux joueurs guinéens a débouché à de lourdes sanctions prises contre la Fédération Guinéenne de Football par l’instance de gestion du football africain, la CAF. Comment en est-on arrivé là? Suivez notre constat.

L’acte officiel qui annonce l’exclusion de la Guinée au mondial U17 à venir, est « la décision du Conseil disciplinaire » de la Confédération Africaine de Football (CAF).
En effet, le 12 Mai 2019, ce conseil a eu lieu au siège de la CAF au Caire (Egypte), présidé par Raymond Hack. Il s’est prononcé sur trois dossiers litigieux dont un match de la coupe de la confédération, un match de la ligue des champions africains et la plainte déposée par la Fédération sénégalaise de Football contre deux joueurs guinéens.
En effet, la CAF explique que « le 18 Avril 2019, la Fédération Sénégalaise s’est opposée à la participation des joueurs Ahmed Tidiane Keita et Aboubacar Conté. Et ce, compte tenu du fait que les dates de naissance indiquées dans la liste des joueurs et la feuille du match reflètent les dates de naissance des deux joueurs comme étant nés en 2002. Ces dates de naissances étaient contraires à la fiche d’informations de l’équipe lors de la Coupe internationale des moins de 16 ans disputée au Japon en 2017. «

L’enquête de la CAF

Ces griefs ont du coup poussé l’administration de la CAF à l’ouverture d’une « enquête ». Et plusieurs courriers de demande d’informations sont envoyés. Le destinataire n’est autre que le Secrétaire Général de la Fédération Japonaise de Football (JFA). Les documents sollicités sont ceux remplis par les joueurs incriminés pour l’obtention d’un visa d’entrée lors de la Coupe internationale des U16 organisée en 2017 au Japon. Les jeunes joueurs guinéens Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita ont pris part à cette compétition.

ARRIVÉE TRIOMPHALE DE L’ÉQUIPE U17 À CONAKRY

Des réponses, il est sorti que le joueur Aboubacar Conté (16) et Ahmed Tidiane Keita (6) sont tous nés en 2001. Alors que les dates de naissance indiquées dans la liste des joueurs en Tanzanie et la feuille du match reflètent les dates de naissance des deux joueurs comme étant nés en 2002.
Les règlements de la CAF stipulent en l’article 135 du Code Disciplinaire que : « Celui qui, dans le cadre d’une activité liée au football, crée un titre faux, falsifie un titre, fait constater faussement dans un titre un fait ayant une portée juridique ou utilise pour tromper autrui (par) un titre faux sera puni ».

Le faux- bond de la Féguifoot

Avant la prise de toute décision contre l’équipe U17 de la Guinée, le secrétaire général de la CAF a exigé des explications à la Féguifoot sur ces différentes dates de naissance.
la Fédération Guinéenne de Football a indiqué qu’en ce qui les concerne, les passeports présentés pour la CAN U17 étaient correct et établis à partir de documents d’actes de naissance légaux et de tests IRM reconnus par les autorités. Ils ont en outre indiqué que la Fédération Japonaise de football n’était en possession d’aucun autre passeport ni d’aucun autre test IRM et que, par conséquent, ils ne voyaient pas d’autre problème que celui de « déceptions sportives ».

Lire ici l’Intégralité de la Décision de la CAF
Convoquée à une audience du jury disciplinaire par un courrier du 5 mai 2019, la Féguifoot a brillé par son absence
« La falsification » des passeports étant établie, la CAF conclut que les jeunes joueurs cités haut n’étaient point qualifiés à participer à la CAN U17. Et les décisions qui tombent sont sans appel.
Disqualifiée, la Fédération Guinéenne de Football, est empêchée de représenter la CAF lors de la Coupe du Monde FIFA U17 ans qui aura lieu en 2019 ; elle est bannie des deux (2) prochaines éditions de la CAN U17 de la CAF ; les joueurs Aboubacar Conte et Tidiane Keita sont interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de deux (2) ans; toutes les médailles reçues en tant que «finalistes» doivent être retournées à la CAF dans un délai de vingt et un (21) jours, à défaut, une sanction financière de 20 000 USD (vingt mille dollars Américains) sera imposée
La commission d’Organisation, poursuit la décision, sera invitée à réintégrer le Sénégal et le Comité Exécutif d’approuver la participation du Sénégal en tant que 4ème représentant de la CAF à la Coupe du Monde de la FIFA U17 qui se jouera en 2019 ; la personne responsable de la saisie de la date de naissance des joueurs concernés dans le tournoi final de la CAN U17 soit sanctionnée conformément à l’article 2 et être interdite d’exercer toutes les activités liées au football pour une période de deux ans….
Avec ce fleuve de sanctions et de déceptions, la Féguifoot devrait s’expliquer et tirer les conclusions qui s’imposent.
Source : Guinée Time







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.